Cabinet de Psychothérapie
et d'Hypnose
Tél : 09 70 35 33 11
71 rue Ampère 31670 Labège Innopole
17 rue Alfred Sauvy 31270 Cugnaux
15 Bd Alsace Loraine 09000 Foix

Symptômes

La Libération du Ressenti par le dialogue tonico-émotionnel

Comment se déroule la thérapie ?

Vous êtes à la recherche d’une aide psychologique ? Vous souhaitez faire une thérapie brève sur Toulouse-Labège, Cugnaux ou en Ariège à Foix ? Contactez-moi pour fixer ensemble un premier rendez-vous qui me permettra de connaître votre demande, et de vous exposer le cadre de travail.

Je vous reçois ensuite en séance en consultation au choix sur l'un de mes trois caninets.

Les séances sont espacées de une à trois semaines et durent 60 minutes.

Le thérapisant trouve en séance un espace et un lieu privilégié où il peut exprimer librement ce qu’il ressent et ce qui le préoccupe.
Ce qui est dit en travail reste dans la confidentialité.

Les séances se déroulent soit en face à face pour le travail relationnel, soit le patient est allongé pour le travail intrapsychique (allié à l’écoute du corps, du ressenti, des sensations).

Première séance

La première séance se passe sous la forme d'un dialogue tonico-émotionnel au cours duquel sont abordées les raisons qui vous amènent à consulter. J'explique également comment je travaille et réponds aux questions que vous vous posez. A l’issue de cette séance, nous pouvons décider d’entreprendre un travail ensemble ou vous pouvez prendre le temps de réfléchir.

Programmation Neuro-Linguistique Labège Programmation Neuro-Linguistique Cugnaux

La Libération du Ressenti par le dialogue tonico-émotionnel est un processus thérapeutique qui intègre, parmi d’autres, des concepts scientifiques développés par diverses disciplines, telles que les neurosciences, l’éthologie, la linguistique, ainsi que diverses thérapies corporelles, la psychomotricité relationnelle, l’eutonie, l’haptonomie, la sophrologie, les constellations familiales et la programmation neurolinguistique.

Notre manière d'être en relation et nos réactions nous viennent de notre petite enfance. Nous répétons instinctivement ce qui a réussi à attirer l'attention de nos parents et ainsi à  survivre.
" Ce qui ne nous vient pas à la conscience, nous revient sous forme de destin " ( Jung )
Mémoires transgénérationnelles  et vécu péri-natal ( pré -programmation de l'inconscient ). S e libérer des programmes transgénérationnels en rendant le passé LUMINEUX. -  P ouvoir faire de nouveaux choix de vie et devenir enfin soi-même.
Découvrir le SENS de ce qui nous arrive. Pouvoir changer de SENS ...Retrouver notre " bon SENS " !!!
 Ce qui ne nous vient pas à la conscience, nous revient sous forme de destin
Notre histoire de vie et nos vécus répétitifs
Psychothérapie par l'inversion du ressenti et le dialogue tonico-émotionnel
Empathie et neurones miroirs

Par ailleurs, l’approche psychothérapeutique de La Libération du Ressenti PAR LE DIALOGUE TONICO-EMOTIONNEL se fonde sur une approche élargie de la communication qui comporte les trois aspects de la formation déjà évoqués.

 

  • Un aspect expérientiel

Au fil de la psychothérapie, le patient est invité régulièrement à expliciter son ressenti corporel (felt sense d’Eugène Gendlin), c’est-à-dire l’écho qui parvient à sa conscience du travail intense effectué par une multitude de circuits neuronaux perceptuels et neurovégétatifs. Il s’agit de l’expérience du corps propre (aspect expérientiel) qui fonde son vécu personnel du monde tel qu’il lui apparaît (aspect phénoménologique).

  • Un aspect relationnel

Au niveau verbal, la communication prend en compte les formes grammaticales, linguistiques, etc., soit la « manière de dire » du patient : non pas ce dont il parle mais la manière dont il articule son discours à son ressenti corporel.

Au niveau corporel, la communication prend en compte ce que dit le corps du patient au thérapeute qui le regarde. « Les marqueurs somatiques » d’Antonio Damasio.

Au niveau tonico-émotionnel, la communication prend en compte le ressenti du thérapeute qui s’est mis sur la même longueur d’onde que son patient par le biais de ses «  neurones miroirs » de Rizzolatti.

  • Un aspect pédagogique

Le patient est invité à prendre conscience des mécanismes qui jouent en lui aujourd’hui comme hier et, sans doute, comme il le sera demain s’il ne se prend pas en main. Il est amené à comprendre comment les fantasmes qui le mènent à son insu se sont construits à travers son histoire transgénérationnelle afin de pouvoir s’en libérer (Anne Ancelin Schützenberger).